Soutenance de thèse – María Carreira López 2


Esquemas míticos na narrativa curta de Xosé Luís Méndez FerrínA pegada de Hermes a través do macrotexto

María Carreira López

Thèse dirigée par la professeure María Xesús Lama, à l'Universitat de Barcelona (Espagne) le 26 septembre 2017, devant un jury composé entre autres du professeur Verjat.

Resume : La mitocrítica de Gilbert Durand, aplicada al corpus escollit d'aquest autor gallec, revela l'existència d'una sèrie de mitemes que posen de manifest la preponderància de dos grans esquemes mítics subjacents. Ambdós esquemes principals exploren diferents aspectes del poder del logos: creador, terapèutic, fundacional, etc.
Per una banda, encarnades en el mite d'Èdip, es presenta un eix de temàtiques al voltant de matèries com la voluntat d'intervenció política, inherent al compromís de l'individu amb la societat, i al qüestionament de l'encarnació de la sobirania i el poder, el que desemboca en una intensa recerca d'aquesta legitimitat en l'exploració dels orígens i, com a conseqüència, tanmateix de la identitat (individual i col·lectiva). L'Èdip de Ferrín, lluny de la reducció freudiana del mite, s'omple dels matisos que s'expressen en lectures més modernes del mite.
En diàleg amb el mite d'Èdip, o més bé, com a contenidor de tot plegat, es troba el mite d'Hermes. La paraula és el mitjà a través del qual l'Autor-Demiürg no només crea un món propi -representat en la complexitat del macrotexte-, sinó que alhora "projecta" la construcció d'un lector-receptor fet a mida, que sigui capaç de reconstituir-lo en cada acte lector i recrear en cada lectura la fusió entre passat i futur, la comunió, la voda mística, el hieros gamos. Així, el mateix escriptor assoleix en certa mida la funció hermètica d'intermediari entre societat, sistema literari i individu, un Hermes Psicopomp que porta al lector a la frontera, a l'espai on l'intercanvi es fa possible.

Résumé : La mythocritique de Gilbert Durand, appliquée au corpus sélectionné de Xosé Luís Méndez Ferrín, révèle l'existence d'une série de mythèmes qui témoignent la prépondérance de deux grans schèmes mythiques sous-jacents. Ces deux schèmes principaux explorent différents aspects du pouvoir du logos: créateur, thérapeutique, fondationnel, etc.
D'un côté, encharnés au mythe d'Œdipe, se présente un axe de thématiques autour de matières comme la volonté d'intervention politique, inhérent au compromis de l'individu avec la société, et aussi au questionnement de l'incarnation de la souveraineté et le pouvoir, qui débouche sur une intense recherche de la légitimité dans l'exploration des origines et, comme conséquence, de l'identité (individuelle mais aussi collective). L'Œdipe de Ferrín, loin de la réduction freudienne du mythe, est rempli d'élans exprimés aux lectures plus modernes du mythe (Foucault, Deleuze et Guattari...).

En dialoguant avec le mythe d'Œdipe, ou plus exactement, comme contenant du tout, on trouve le mythe d'Hermès. La parole est le moyen à travers lequel l'Auteur-Démiurge non seulement crée un monde propre -représenté dans la complexité du macrotexte-, sinon que, dans le même temps, il "projette" la construction d'un lecteur-récepteur fait sur mesure, qui soit capable de le reconstituer en chaque acte lecteur, aussi comme de récréer la fusion entre passé et futur, la communion, le mariage mystique, le hiéros gamos. Donc, l'écrivain lui-même assume, certes, la fonction hermétique d'intermédiaire entre société, système littéraire et individu, un Hermes Psychopompe qui mène le lecteur à la frontière, l'espace où l'interchange est possible.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Soutenance de thèse – María Carreira López

  • Chao-Ying DURAND-SUN

    Bravo à Madame María Carreira López pour cette excellente thèse qui élargit le champ d’application de la mythodologie durandienne et donne un nouvel élan à la recherche sur l’imaginaire. Toutes mes félicitations chaleureuses et bonne continuation!

    • María Carreira López

      Mme. Durand-Sun, je veux vous exprimer mes remerciements pour votre considération, très encourageant pour moi. En outre, j’espère continuer ce fascinant chemin de recherche sur l’imaginaire. Bien cordialement!