Hommages à Antoine Faivre (1934-2021) 1


 Hommages à Antoine Faivre (1934-2021)

Nous avons appris avec beaucoup de retard la disparition du membre d’honneur de l’AAGD Antoine Faivre survenue le 19 décembre 2021. Nous tenons à rendre hommage au regretté éminent historien des religions et à son œuvre et à adresser toutes nos condoléances profondes à sa famille et et à ses proches.

Docteur ès sciences religieuses (1965) et ès études germaniques (1969), Antoine Faivre est le premier à avoir constitué la chaire d’« Histoire de l’ésotérisme occidental » comme spécialité spécifique au sein de la discipline académique « Histoire des religions » à l’École pratique des hautes études, la première de ce type en Europe. Deux autres chaires se sont constituées plus tard aux universités d’Amsterdam (Wouter Jacobus Hanegraaff) et d’Exeter en Angleterre (Nicholas Goodrick-Clarke) ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Antoine_Faivre).

Antoine Faivre en 2020, lors d'une conférence captée par BaglisTV

Antoine Faivre a publié de nombreux livres depuis 1962 sur l’ésotérisme et la philosophie naturelle, ainsi qu’une somme magistrale sur Accès de l’ésotérisme occidental (2 vols.) chez Gallimard 1986. Il passe pour être le chercheur de la fin du XXe siècle qui a contribué de façon décisive à l’établissement de cette branche de recherche. Il a dirigé plusieurs revues telles Les Cahiers de Saint-Martinles Cahiers de l’HermétismeAriesAssociation pour la Recherche et l’Information sur l’Ésotérisme et une nouvelle série en anglais AriesJournal for the Study of Western Esotericism. Il est membre du comité scientifique de Politica Hermetica, et membre du conseil consultatif scientifique de la revue Suevica (https://fr.wikipedia.org/wiki/Antoine_Faivre). Il a co-fondé avec Gilbert Durand et d’autres en 1993 Les Cahiers du groupe d’études spirituelles comparées (Archè Editit Milan), qu’il a animé pendant près de dix ans autour de colloques annuels à Paris.

Ami et collègue de Gilbert Durand depuis les années 1960, un des co-fondateurs de l’Université de Saint Jean de Jérusalem Centre international de recherche spirituelle comparée (avec Henry Corbin Président et Gilbert Durand Vice-Président), le jeune enseignant à l’Université de Bordeaux et le futur directeur d’études émérite de l’École pratique des hautes études, historien et spécialiste entre autres d’Hermès et de l’hermétisme, dans son témoignage intitulé « Un Hermès généreux » (La Galaxie de l’imaginaire dérive autour de l’oeuvre de Gilbert Durand, Berg International Editeurs, 1980), a décrit Gilbert Durand en ces termes: « Aérienne vivacité, qui évoque l’Hermès aux pieds ailés, et ce n’est pas un hasard si dans l’Olympe ‘durandien’ ce dieu messager occupe la meilleure place! » Quelques passages plus loin dans le même article, A. Faivre a évoqué les souvenirs de sa première rencontre avec Gilbert Durand au Cercle d’Eranos sous le grand cèdre, cher à H. Corbin, au bord du lac Majeur à Ascona en Suisse: « Il faut avoir entendu parler Gilbert Durand autant qu’il faut l’avoir lu, pour apprécier comme il se doit cette intelligence décapante, libre de toute lourdeur, cet art si naturel, exercé comme en se jouant, de transformer en bouquets de couleurs lumineuses les broussailles les plus obscures ou les plus épineuses. On a l’impression qu’il fait tomber les masques du dérisoire pour révéler les vrais rapports et les vraies significations, et l’on éprouve alors le désir de suivre ce défricheur de chemins, ce pourfendeur de fausses valeurs, jusqu’au centre du château où grâce à lui tout va s’animer, reprendre vie, chaque objet et chaque personnage retrouver la place qui est la sienne, et la Belle endormie s’éveiller. » Cette belle et touchante description d’un éminent compagnon au cours d’une longue quête commune met en relief merveilleusement les valeurs « psychagogiques » et épistémologiques de l’approche hermésienne de Gilbert Durand, « éveilleur » et « guide intellectuel » toujours selon les beaux mots d’A. Faivre.

Nous souhaitons sincèrement bon vent à Antoine Faivre dans ce grand voyage, qui devrait lui permettre de retrouver dans les cieux lumineux de l’Orient son vénérable maître Henry Corbin et son vieil ami Gilbert Durand.  

Bibliographie 1960-2000, établie par Richard Caron et Marco Pasi », p. 875-917 in Ésotérisme, Gnoses et Imaginaire symbolique : Mélanges offerts à Antoine Faivre (Richard Caron, Joscelyn Godwin, Wouter J. Hanegraaff & Jean-Louis Vieillard-Baron, éds.). Louvain: Peeters (Gnostica 3), 2001 (32 pages).

Chao-Ying Durand et Jean-Jacques Wunenburger, mars 2022

De gauche à droite, Gilbert Durand, Henry Corbin, Antoine Faivre au Cercle Eranos en 1974

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Commentaire sur “Hommages à Antoine Faivre (1934-2021)