Joël Thomas, Les mythes gréco-romains ou la force de l’imaginaire


Les mythes gréco-romains ou la force de l'imaginaire

Achille, Énée, Ulysse continuent à nous parler. Pourquoi les mythes résistent-ils au temps qui passe, comme une nappe profonde qui continue d'irriguer notre imaginaire, par delà les strates des périodes historiques ? Tout récemment, les avancées des neurosciences ont permis de constater que voir et imaginer activent les mêmes zones de notre cerveau. À travers ses récits, le mythe peut alors se définir comme une mise en miroir des dynamismes organisateurs de l'imaginaire humain : quand nous imaginons les héros grecs, c'est nous-mêmes qui nous mettons en jeu. Ce livre suit cette genèse et cette élaboration à travers les figures et les aventures héroïques, avant d’élargir notre propos vers l’esquisse d’une grammaire universelle des mythes.

Joël Thomas, professeur émérite

Spécialiste de Virgile et de la poésie augustéenne, ainsi que des méthodologies de l'imaginaire. Joël Thomas est agrégé de Lettres classiques, professeur émérite de langue et littérature latines à l’Université de Perpignan-via Domitia.

Autres publications :

1- Structures de l'Imaginaire dans l'Énéide , Paris, Les Belles Lettres, Coll. d'Etudes Anciennes, 1981, 447 p., 2 pl. (texte intégral de la thèse de Doctorat d'Etat). 2ème édit. 2017.

2- Le dépassement du quotidien dans l'Énéide, les Métamorphoses d'Apulée et le Satyricon. Essai sur trois univers imaginaires, Paris, Les Belles Lettres, Coll. d'Etudes Anciennes, 1986, 210 p.

3- Virgile. Bucoliques, Géorgiques, Paris, Ellipses, coll. « Textes fondateurs », 1998, 176 p.

4- L’imaginaire de l’homme romain. Dualité et complexité, Bruxelles, Collection Latomus, 2006, 246 p.

5- Mythanalyse de la Rome antique (préface de Paul Veyne), Paris, Les Belles Lettres, coll. « Vérité des Mythes »), 2015, 282 p.

 

Pour acheter le livre, ici -- Pour un aperçu du livre ici

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *